Terre de mousson*

Publié le par S.L.

Roman thaïlandais (l'un des rares publiés en France)

Terre de mousson / Pira SUDHAM


Prem est surnommé le Têtard par sa famille, le Muet par le voisinage dès sa plus tendre enfance. La vie au village est dure et pauvre. Nul n’a besoin d’instruction ici pour cultiver le riz et conduire les buffles. Mais Kumjai, le nouvel instituteur, a décidé d’éveiller les jeunes esprits en leur apprenant simplement le calcul et l’écriture dans ce qui lui sert d’école. Prem se révèle brillant. Comme son maître, il semble souvent plongé dans des rêveries que les autres ne comprennent pas. Un jour, l’éducation des plus petits rendus ensuite au travail des champs ne suffit plus au maître ; il fonde tous ses espoirs en Prem qu’il envoie à la Cité des Anges pousuivre ses études. Ce dernier réussit si bien qu’il obtient une bourse pour partir à Londres étudier. Là-bas, il découvre de jeunes Thaï, comme lui exilés, … mais nantis. Parti en Europe, il reviendra enfin à la Cité des Anges puis à son pays natal, dégoûté par le gaspillage intellectuel des étudiants qui n’ont qu’ambition et désir de luxe au mépris du peuple, et d’une société de thaïlandais volant sournoisement les plus pauvres pour mieux s’enrichir. Ecoeuré du luxe auquel il s’est habitué et du respect qu’il suscite dans sa famille et dans son village comme s’il était devenu un patron, il trouve une issue en embrassant le destin du moine bouddhiste de sa contrée.

D'abord une autre manière de découvrir la Thaïlande, celle des ruraux. Un roman d’apprentissage inégal dans sa construction, réservant une surprise dans sa halte à Munich avec la Mort. Une belle histoire où un jeune homme pose un regard décillé sur son monde et se cherche une voie pour œuvrer utilement pour son amélioration, voie qui sera la religion : refuge, consolation ou solution sociale ? 

Lu avant un voyage en Thaïlande, en 2003

SUDHAM, Pira. – Terre de mousson / trad. de l’anglais par Dominique Maeder. – Piquier poche, 2002. – 269 p.. - (100). - ISBN : 2.87730.402.7 : 8,50€.

Commenter cet article

Sylvie 14/10/2007 12:30

Intéressant. Je n'en ai jamais entendu parler