Présumée innocente d'abandon de livres

Vingt, cinquante, soixante-dix pages lues, parfois on attend, on le reprend un peu plus tard, l'humeur ayant changé, mais on l'abandonne de nouveau.

Voici les romans laissés de côté, abandonnés...

* Le cannibale et les termites / Stéphane Dovert : les 40 premières pages ne m'ont pas incitée à avancer plus loin. Sans plus.

* Comme neige au soleil / William Boyd : l'envie n'y était pas, le thème ne m'a pas séduite, je n'ai pas insisté.

* La meilleure part des hommes / Tristan Garcia (Prix de Flore 2008) : eh bien non, un roman pourtant encensé par Les Inrocks entre autres, qui m'a laissée de marbre tant pour le style que pour l'intrigue du premier tiers.

* Va, tu as plus important à faire / Agnès Célérier (Prix Roger Vailland 2007).

* Le virtuose / Hernan Rivera Letelier (2008), dont j'avais pourtant apprécié Mirage d'amour avec fanfare.