Icare**

Publié le par S.L.

Icare / Scénario de Moebius et Illustrations de Jirô Taniguchi


Alors que de curieuses attaques terroristes kamikazes frappent la ville ici et là, naît dans un hôpital, un jeune enfant qui semble avoir la faculté de voler : stupéfaction du monde médical ! Et si Icare ouvrait une nouvelle ère ?! L'armée y voit un intérêt certain, les possibilités sont infinies ! Mais pour l'observer et le tester avec tout le secret que cette entreprise nécessite, les scientifiques devront lui "couper les ailes" en le confinant dans une espèce de serre. Mais Icare grandit et tombe amoureux...
Une belle histoire, magnifiquement mise en images, abordant simplement deux thèmes universels : la liberté et l'éveil à la sensualité. On sort un peu frustré néanmoins : l'émotion est pleine, mais l'histoire dans sa simplicité linéaire aurait mérité d'être développée comme Moebius l'avait imaginée avant que les éditeurs japonais ne l'invitent à réduire sa trame.

MOEBIUS, TANIGUCHI, Jirô. – Icare. – Bruxelles : Kana, décembre 2005. – 284 p. : ill. n.b. + coul.. –  ISBN : 2-87129-866-1 : 18 €.

Publié dans Mangas

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P


je suis bien d'accord! on reste sur sa faim! le dessin de Tanigushi est magnifique comme toujours mais il manque un developpement.



Répondre
Y


Encore une fois, tout à fait d'accord avec ta conclusion.


Bon sang, Moebius est un bon, ces fichus éditeurs auraient mieux fait de le laisser bosser tranquillement!



Répondre
M
Et oui, frustré, c'est bien le mot qui convient et ravi aussi... c'est râlant
Répondre
S
De rien, j'aime beaucoup ton blog et suis contente d'y retrouver certaines de mes lectures.
Merci pour le lien!
Répondre
S
Icare nous laisse avec plein d'énigmes et complètement frustré. D'autant plus que l'histoire aurait mérité d'être un peu plus resserrée, elle est un peu délayée (certainement que la publication morcelée originelle y ait pour quelque chose). Mais j'ai bien aimé, mais j'ai eu l'impression en fait de ne lire qu'une introduction
Répondre
S
Je suis sortie assez frustrée également de cette lecture, mais néanmoins ravie. Merci pour tous tes commentaires.