Un brillant avenir ** de Catherine Cusset

Publié le par S.L.

RENTRÉE LITTÉRAIRE 2008
SELECTION GONCOURT

Le soir où Helen, agacée par les allées et venues de son mari devenu sénile aux toilettes qui l'empêchent de dormir, décide de faire chambre à part, elle retrouve Jacob  asphyxié, la tête enveloppée d'un sac plastique. A quoi peut bien rimer sa vie désormais, sans lui qu'elle a épousé en Roumanie contre la volonté de ses parents adoptifs, lesquels avaient offert les meilleures études à leur fille pour qu'elle réussisse sa vie, pas pour qu'elle se marie à un juif et parte en Israël ?! Certes, il lui reste son fils adoré, Alexandru, qui a fait Harvard, promis à un avenir brillant, à sa petite-fille et à sa belle-fille française. Mais leurs relations n'ont pas toujours été roses...

Unanimement salué par la critique et par la blogosphère, ce roman promettait une lecture enthousiaste. Or, si ses qualités sont réelles, il n'a pourtant pas comblé l'attente que j'en avais : ce n'est ni un roman inoubliable, ni le roman de l'année, ni un roman délicieusement surprenant ; c'est juste un bon roman, ce qui n'est déjà pas si mal, évidemment, sans aucun effet de style, traitant simplement, avec finesse et intelligence, les rapports inter-générationnels et plus précisément aussi ceux entre une mère et sa belle-fille. La déconstruction chronologique du destin de chacune d'entre elles permet de mieux faire résonner cet écho entre elles, extrêmement touchant et parfois révoltant. Il permet aussi de mieux appréhender le poids des attentes d'une mère ou d'un père vis-à-vis de son enfant, ce rêve pour lui d'un brillant avenir, en témoigne le parcours de la combattante née que fut l'Elena roumaine devenue Helen aux Etats-Unis, comme devrait l'être celui de son fils...

Un roman émouvant qui a donc du potentiel... pour le futur prix Goncourt des lycéens ?




"Assise près du téléphone raccroché dans le bureau de son père, tandis que son regard erre par la fenêtre sur l'horizon de collines et de petits immeubles de la banlieue ouest de Paris, Marie se voit soudain du point de vue d'Helen : elle est cette femme qui passe ses étés sur les plages sauvages de Bretagne et danse le rock avec des étudiants en médecine dans le sud-est de la France pendant que son mari sue à New-York. Pour Helen, Marie aurait sans doute dû renoncer à ses vacances puisque Alex ne pouvait pas en prendre. L'idée ne lui en est même pas venue. Elle n'est pas capable d'un sacrifice. Alex ne le lui a pas demandé : il respecte trop la liberté d'autrui. Le résultat est là, sous ses yeux : elle va perdre l'homme qu'elle aime." (p. 208-209)

CUSSET, Catherine. - Un brillant avenir. – Gallimard, 2008. –  369 p.. – ISBN 978-2-07-012198-4 : 21 €.

Commenter cet article

Flora 05/02/2009 21:37

oui pour moi aussi un bon roman...

jenny 13/10/2008 19:49

Bonjour,Je souhaiterais  juste savoir d qui est la jolie chanson qui passe sur le blog?Merci beaucouptrès joli blog au passage, tant sur le fonds que sur la forme...

S.L. 13/10/2008 21:06


Il s'agit de Air : Playground love.
Merci du compliment !


Cuné 12/10/2008 07:03

Je suis d'accord avec toi, un bon roman et puis voilà :-D

S.L. 12/10/2008 22:06


Tout à fait. J'ai lu aussi ta critique.