L'hypnotiseur ** à *** de Juan Saenz Valiente & Pablo de Santis (2010)

Publié le par S.L.

Saenz-De Santis 

"Les hôtels sont faits pour dormir, on peut y faire d'autres choses, mais si le sommeil ne vient pas, l'hôtel ne sert à rien." (incipit, p. 5)


Seulement voilà, Arenas, hypnotiseur de son métier, ne trouve jamais le sommeil depuis qu'on le lui a volé, avec tous ses rêves. Aussi Salinero, gérant de l'hôtel argentin Las Violetas, aux allures débonnaires, n'a de cesse  de trouver  à ce mystérieux client insomniaque des remèdes ou des clients cherchant eux aussi à retrouver le sommeil en se rappelant un passé plus ou moins douloureux ou en exorcisant leurs peurs inconscientes. Plus qu'un artiste du spectacle c'est un fin connaisseur de l'âme humaine qu'ils rencontrent...


Un scénario sombre, écrit par l'auteur entre autres des romans chroniqués ici, Le Calligraphe de Voltaire et le Cercle des douze, mêlant divers ingrédients du romantisme : folie, amours contrariées, jalousie, mystères, crime passionnel, suicide,...  et servi par de belles planches en noir et blanc, des personnages truculents et souvent attendrissants, quelques phrases lapidaires bien senties, font de cette bande dessinée un vrai régal.

 

"- Et maintenant que vous m'avez tout raconté, croyez-vous que le voyant vous a dit la vérité ? Que le jour le plus heureux de votre vie n'est pas encore arrivé ?

- Bien sûr qu'il a dit la vérité : comment vivre sinon ?" (p. 16)


Casterman, 2010. - 72 p. : ill. n.b.. - (Univers d'auteurs). - ISBN 2203029625 : 15 euros.

Publié dans B.D.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article