Instructions pour sauver le monde **/ Rosa MONTERO (2010)

Publié le par S.L.

couvmontero"L'humanité se partage entre ceux qui se plaisent à regagner leur lit le soir et ceux que le fait d'aller dormir inquiète." (incipit)

Ce jour-là, sur fond des crimes perpétués par celui que les médias surnomment "l'assassin du bonheur", ce sont les quarante-cinq ans de deux hommes, qu'aucun d'entre eux n'a envie de fêter. Chauffeur de taxi, Mathias a perdu toute raison de vivre le jour où Rita meurt de son cancer. Incapable de poursuivre une vie normale, il ne rentre pas dans leur ancien foyer, part se réfugier dans la maison qu'il était en train de construire, dort le jour et passe la nuit à l'Oasis, un bar où il fait la connaissance de Fatma, la sublime prostituée Africaine, au passé dramatique, et de Cerveau, une vieille scientifique devenue alcoolique.
Daniel Ortiz, lui, n'a pas le courage de quitter la sienne, Marina, et, aigri d'être resté aux urgences au lieu de gravir les échelons et les échelons, cumule les négligences. Lui quitte cette réalité privée de sens pour celle virtuelle de Second Life. Et quand Mathias cherchera un coupable à son désespoir, les chemins de ces différents personnages se croiseront...

Difficile de résister à l'envie de lire ce roman d'une traite, tant il nous agrippe dès le départ et ne nous lâche plus : bien sûr, nous avons envie de savoir ce qui va arriver aux personnages, oscillant entre le désir ou la perte d'amour, la mort et le sexe, les trois thèmes phares dans tous les arts, mais nous savourons tout autant les réflexions que Rosa Montero distille sur le sens de l'existence.

Petit bémol avec la formule malheureuse du "refuge juteux" pour décrire le sexe de la femme aimée et les monologues de Cerveau sur les hypothèses de scientifiques
sur les coïncidences, l'harmonie et le désordre du monde, en ceci qu'ils peuvent nous sembler un peu plaqués dans l'intrigue, comme sortis tout droit d'une documentation sur le sujet ; mais ceux-ci prennent forcément tout leur sens dans la structure du roman, qu'admet d'ailleurs l'auteur d'un ton badin au dénouement.

Nonobstant c'est un très bon roman éclairé par une vision éminemment lucide de ces êtres forts ou faibles, les seconds englués dans une vie qu'ils abhorrent, les premiers animés par une pulsion de vie ou par l'amour d'une femme, d'un frère.


Titre original : Instrucciones para salvar el mundo.

MONTERO, Rosa. - Instructions pour sauver le monde / trad. de l'espagnol par Myriam Chirousse. - Paris : Métailié, 2010. - 269 p. : couv. ill. en coul.. - (Bibliothèque hispanique). - ISBN 978-2-86424-714-2 : 20 €.

deuil - existence

Retrouvez aussi du même auteur dans Carnets de SeL Le roi transparent ** (2008)


Commenter cet article

Haute Coolture by Diana Romanova 29/07/2010 12:10



En parfait alchimiste de la narration, Rosa Montero a construit l’anarchie parfaite. 4 personnages qui s’attirent et se rejettent dans des champs magnétiques invraisemblables, un bouquet de
coïncidences qui s’enchaînent à l’image d’une longue traîne de robe de mariée. La toile d’araignée de la vie les attrape pour ne les laisser plus. Car la vie n’est autre chose qu’une longue
collection d’histoires de tous les jours…


 


http://www.hautecoolture.fr/2010/07/instructions-pour-sauver-le-monde/




Joelle 21/01/2010 18:10


C'est le 2ème billet sur ce livre que je lis aujourd'hui ! Il est donc déjà noté :) Et puis, tant que je suis là, je te souhaite une bonne et heureuse année 2010 :)


S.L. 23/01/2010 13:09


Merci ! A toi aussi. Plein de joies et de bonnes découvertes au cours de cette nouvelle année !