Paralittératures

Publié le par S.L.

** Paralittératures / Daniel FONDANECHE.

Comme l’on distingue le bon grain de l’ivraie, d’aucuns méprisent tels romans dits de gare ou à l’eau de rose, n’accordant leur crédit qu’à la littérature « noble ». Très tôt spécialisé dans la science-fiction, enseignant à Paris VII depuis de nombreuses années sur les paralittératures, Daniel Fondanèche (tout à la fois mon ancien directeur de mémoire, mon collègue et un ami1) s’est forgé une opinion nuancée mais franche sur la question. C’est donc un volume impressionnant de connaissances dont il fait aujourd’hui profiter tout un chacun, et ce sur toutes les « paralittératures » (terme supplantant depuis 1996 l’expression « littératures marginales » imaginée par Raymond Queneau), ce qui constitue une première parmi tous les ouvrages critiques publiés jusqu’ici. Opérant constamment une filiation entre la littérature lettrée et les paralittératures, décrivant soigneusement le contexte historique, économique et social de leur émergence, et s’attardant plus longuement sur la seconde moitié du 20e siècle, il nous offre une approche sérieuse et pointue de ces genres soit-disants « mineurs » qu’il classe en différents socles : spéculatif pour le roman policier ou fantastique, la science-fiction, l’utopie et la dystopie ; d’aventure pour le roman d’espionnage et le roman de western ; psychologique pour le roman sentimental, « à l’eau de rose » ou érotique ; iconique pour la bande dessinée et le roman-photo ; documentaire pour le roman historique, l’uchronie et le roman rural. Et de conclure que dans la littérature générale comme dans les paralittératures, il est publié de bons comme de mauvais romans, avant de souligner que les dernières s’attachent peut-être davantage au divertissement de son lecteur, mais réagissent certainement plus vite aux changements sociaux.

1 Un avis que, j'espère, vous trouverez OBJECTIF !

FONDANECHE, Daniel. – Paralittératures / préface de Pierre Brunel – Vuibert, 2005. - 734 p.. – ISBN : 2-7117-7214-4 : 43 €.

Commenter cet article