Neuf nuits* sans convaincre

Publié le par S. L.

Neuf nuits / Bernard Carvalho

Brésil – ethnologie

A la suite de Mongolia qui avait emporté les suffrages de la critique, Bernardo Carvalho nous propose de nouveau un étrange et adroit mélange de fiction et de documentaire. Lecteurs captifs des méandres d’une enquête mêlant fiction, témoignages et souvenirs, nous suivons ainsi la piste du narrateur enquêtant sur le mystérieux suicide d’un jeune et beau anthropologue américain, au cours de son séjour chez les Indiens Kraho, en Amazonie, en août 1939. Vous vous leurrez si vous lisez ce roman dans l’expectative d’un mystère exotique : rien de tout cela. Le récit évoque finalement de manière assez succinte les coutumes de la tribu, si ce n’est pour relancer le narrateur vers d’autres hypothèses, où la confrontation avec l’autre renverra l’anthropologue à lui-même. Car tout l’intérêt du roman réside dans cette habile superposition des discours et échanges épistolaires mettant à jour peu à peu la personnalité ambiguë du défunt. Néanmoins l'ensemble ne m'a vraiment pas convaincue du bien fondé des critiques élogieuses à son sujet : il ne rejoindra donc pas les étagères de ma bibliothèque.

CARVALHO, Bernardo. – Neuf nuits. – Métailié, 2005. – 186 p.. – (Bibliothèque brésilienne). – ISBN : 2-86424-550-7 : 17 €. 

Commenter cet article

Sylvie 20/10/2005 17:24

Tout à fait d'accord avec toi ! Je n'ai pas lu Mongolia mais après Neuf nuits, ça ne me tente plus ...