L'étudiant étranger **

Publié le par Essel

L'étudiant étranger / Philippe Labro (1986)

Prix Interallié


En 1954, un étudiant français de 18 ans reçoit une bourse d'étude afin de passer une année dans une université de Virginie. C'est le temps d'une Amérique sage, celle d'avant le rock n'roll et l'explosion des mœurs des années soixante. Très vite, il va chercher à s'intégrer, en obéissant aux coutumes de l'université et à ses codes vestimentaires, mais aussi en se trouvant un voiture et une "date", un rendez-vous avec une jeune fille. Mais, pour ce faire, le jeune homme va transgresser interdits et tabous en conduisant sans permis, mais surtout en entamant une relation secrète avec April, une jeune institutrice noire, puis avec Elizabeth, en pleine anorexie, révoltée contre la comédie qu'on lui fait jouer depuis l'enfance.

Agréable à lire, ce récit reprend une année de la vie du narrateur en la découpant au rythme des saisons. C'est avant tout le roman d'apprentissage d'un adolescent-narrateur introduit dans une culture et des moeurs qui lui sont étrangères, et auxquels il va se plier, excepté au racisme profondément ancré dans les esprits, la société et les espaces à l'époque. C'est celui aussi de ces autres adolescents qui traversent une crise d'identité en cette période de transition, l'un préférant se suicider, l'autre sombrant dans l'anorexie mentale. A travers ce parcours initiatique, malgré la fascination qu'exercent ces nouveaux codes sur le narrateur, ces derniers sont critiqués ouvertement par lui, mais aussi et surtout par April et Elizabeth, à la fois lucides et parfaitement intégrées dans ce système et contraintes d'y faire leur vie, contrairement à lui. C'est de cette manière tout le quotidien d'alors de ces jeunes Américains du Sud que nous redécouvrons, les "dates" au cinéma en plein air, le bal de fin d'année, la remise des diplômes,... bercés par la nostalgie des vieux films américains. Aussi la fraîcheur de ce roman sur l'adolescence et sur la saveur presque exotique des moeurs étrangères plaira certainement à tous.


Commenter cet article

anjelica 23/08/2007 14:39

Je l'ai lu il y a quelques années et je me rappelle avoir bien aimé !