La maison du désir *

Publié le par Essel

La maison du désir /France Huser (1982)
Il s'agit d'un premier texte, celui de France Huser, critique d'art au Nouvel Observateur, qui sera suivi de sept autres, dont le dernier, La Fille à lèvre d'orange, datant de la dernière rentrée littéraire, évoquait en 1917 l'amour entre Amedeo Modigliani et Jeanne Hébuterne. Ce premier texte en prose au style à la sensualité maîtrisée fait l'éloge du corps, maison du désir, et surtout de l'inconstance, de l'infidélité. Il ne s'agit pas d'un roman, ce n'est pas non plus un recueil de nouvelles, mais presque parfois des poèmes en prose, des instants fugaces, des descriptions tactiles, visuelles ou olfactives d'un coquelicot, d'une figue, d'une grenade,... des réflexions aussi sur l'infidélité qui consiste pour l'héroïne en une fidélité au désir, une manière de garder du désir pour chacun de ses amants, en refusant de cohabiter avec chacun d'entre eux, de se laisser figer dans un seul amour. Volant de l'un à l'autre au gré de ses envies, la protagoniste ne tue pas son désir, mais l'entretient.
Une palette de sensualités, à déguster avec plus ou moins de bonheur, certains textes se rapprochant peut-être de Christine Angot avant l'heure (en mieux écrits), d'autres réveillant notre intérêt...  et une féminité à fleur de peau.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

marie 11/10/2008 23:22

Jeanne Hébuterne peintre:http://es.youtube.com/watch?v=5TNMnE-ZwyU

antigone 24/08/2007 10:02

Bonjour Essel ! Je note ce titre, par curiosité. Je vois que tu as beaucoup lu dernièrement !

Essel 27/08/2007 17:23

Peu, très peu, la moitié des livres que j'avais emportés en vacances !