Ouest *** / François Vallejo (2006)

Publié le par Essel

Prix Inter 2007

Une photo d'un aïeul, celle d'un garde-chasse armé de son fusil, décentré par son chien, molosse noir. Lambert il s'appelait, et c'est son histoire qui va être contée, ou plutôt, en cette Vendée du milieu du XIXe siècle, les quelques années qui vont le transformer, à la mort du vieux baron de l'Aubépine, dès l'instant où le fils, des envies de révolutions plein la tête, des désirs de chairs féminines plein son corps malingre, vient prendre possession du château et perturber ses habitudes...

Déconcertant cet incipit ancré dans l'actualité, qui superpose les deux clichés, et puis ce flash-back vers cet aïeul qui a été élevé pour dresser et aimer ses chiens, pour servir son maître, et qui va, au fur et à mesure des lubies du baron, finir par perdre tout repère. On y est : François Vallejo nous plante dans ce huis clos étouffant,
nous stupéfait par son écriture parfaitement adaptée à cette confrontation sociale entre les deux hommes, collant souvent au parler et aux pensées de Lambert, nous fait sentir les odeurs de terre et de bois, et sourire au personnage du baron, ne rêvant que de fusiller les aristocrates comme lui, figure laxiste, incompréhensible et contradictoire pour les gens du pays. Et la tension monte, monte... tandis que le frottement idéologique entre les deux hommes devient de plus en plus ambigu, tandis que le garde-chasse oscille entre le bon sens et une obéissance dont il a souvent honte, se retrouvant tour à tour valet de chambre ou cocher de demi-mondaines que le baron s'amuse à pourchasser la nuit dans le château, un rasoir à la main. Et encore, si il n'y avait que cela ! Mais le baron semble avoir perdu la tête, faisant fi de la volonté voire de la vie d'autrui... On devine la tragédie au bout du chemin, et le petit chef-d'oeuvre en cours de lecture : l'un et l'autre s'y trouvent, et la boucle est bouclée. Après une telle lecture, il ne me reste plus qu'à me pencher vers ses romans précédents !

Viviane Hamy, 2006. - 266 p.. - 18,50 €.

Commenter cet article

beatrix 19/06/2007 21:57

J'ai adoré ce roman son écriture différente un peu à la Maupassant et comme toi j'ai très envie de découvrir ces précédents romans..j'ai bien aimé comment était raconté cette relation entre ces deux hommes..tout y est l'atmosphère, les chiens..etc..c'est très bien écrit et je ne peux que le conseiller.

La liseuse 18/06/2007 20:00

Bonjour,
En voyant ce livre dans une librairie, je n'aurais jamais imaginé l'histoire qu'il contenait. D'ailleurs, je ne l'ai pas ouvert. En lisant ton avis, je vais sûrement réviser mon jugement. Merci !
J'ai pensé à toi pour le jeu qui circule sur la blogosphère. c'est toi le chat. Bonne découverte.

Essel 19/06/2007 08:43

J'y cours.

domreader 17/06/2007 17:02

Un livre qui m'a bien plu aussi. On entre dans le monde étouffant de perversité du baron, pris au piège comme les domestiques....drôle d'univers !  Tout comme toi je compte bien découvrir d'autres livres de cet auteur.

Essel 19/06/2007 08:42

Oui, il faut d'ailleurs que j'ajoute sa dédicace.

Florinette 15/06/2007 12:19

J'ai découvert François Vallejo avec cet étonnant roman et je compte bien poursuivre dans ses oeuvres avec pourquoi pas "Groom" !

Essel 15/06/2007 14:02

Oui, j'en ai entendu parler aussi... en bien, naturellement.

Laurent 14/06/2007 14:14

Le style Vallejo m'a conquis dès les premières lignes de "Ouest" ! L'ambiance imposée dans le roman m'est encore très proche alors que je l'ai lu il y a plusieurs mois déjà.
J'ai eu le bonheur de tomber par hasard en librairie sur "Dérive" qui est un épisode de Ouest que Vallejo n'avait pas préféré publier. Viviane Hamy a pris le partie de le sortir à part pour seulement 2 euros (pas de politique commerciale la dessous...). Et l'on peut alors découvrir ce qui aurait pu se passer si le Baron avait pu rendre visite à Victor Hugo !!! Un délice...

Essel 15/06/2007 14:01

Merci pour l'info !