Les intermittences d'Icare **/ Georges-Olivier Châteaureynaud

Publié le par Essel


illustré par Frédéric Arditi



Un homme, regardant désormais davantage sa vie dans son rétroviseur que devant lui, se souvient d'un phénomène inexplicable qui l'a marqué, à trois stades différents de sa vie, enfant, jeune homme puis vieil homme, et qui à eux seuls l'ont comblé, lorsqu'il s'est retrouvé soudain à quelques mètres au-dessus du sol, léger comme l'air, lorsqu'il a pu vivre cette merveilleuse expérience qui est de voler.

Voici une petite perle de récit fantastique. Tout y est : l'introduction qui nous amène doucement au phénomène surnaturel, sa répétition et l'interrogation sur la réalité du phénomène uniquement perçu par son protagoniste et narrateur. Georges-Olivier Chateaureynaud revisite de manière tout à fait insolite le mythe d'Icare.
Mais plus que tout, ce qui séduit dans ce joli petit livre, de très belle facture, d'une maison d'édition indépendante naissante - les éditions du chemin de fer, c'est l'ambiance très poétique qui s'en exhale, à laquelle sans aucun doute contribuent également les dessins de Frédéric Arditi, mêlée à une pointe d'humour et de tendresse chez l'auteur que l'on sent très proche de son narrateur. Un petit plaisir.

Voilà un auteur, un grand nouvelliste, dont j'affectionne particulièrement l'atmosphère onirique et le fantastique subtil, dont j'avais déjà lu :

Les messagers
Le Congrès de fantomologie
Le kiosque et le tilleul (nouvelles)
Le héros blessé au bras et autres nouvelles
Le jardin dans l'île (nouvelles) : vous pouvez commencer par celui-ci, en vente en Librio (2€).

dédicace au Salon du Livre de Paris - mars 2007

CHATEAUREYNAUD, Georges-Olivier. - Les intermittences d'Icare / Vu par Frédéric Arditi. - Nolay : les éditions du chemin de fer, 2006. - 52 p. : ill. en coul. . - ISBN : 2-916130-05-5 : 15 €.

Commenter cet article

murcia 15/07/2007 11:15

Apparaît une vision qui n'est pas celle du ventre, une image qui n'est pas aveugle, comme un aveugle lourd guidé par un enfant débrouillard.

katell BOUALI 02/06/2007 12:15

Je note de suite car le sujet du livre me paraît bien intéressant et augure une lecture saisissante.

jos du livrophile 28/05/2007 17:06

Houlala, ta critique me donne terriblement envie ! Et puis, l'auteur a une bouille sympathique... Je cours me le procurer, merci du conseil !

Essel 28/05/2007 17:20

Cela faisait longtemps que je n'avais plus de commentaire de toi. Cela me fait plaisir. Merci ! Ce récit est très très court, et puis, j'ai rencontré les jeunes de cette petite maison d'édition, bien sympas.

antigone 28/05/2007 12:53

Ton article m'a donné envie de tenter cette lecture. J'espère que l'on peut trouver cet auteur en bilbiothèque ! J'aime lire des textes prenant comme référence des mythes. D'où mon pseudo, d'ailleurs. A bientôt !