La bicyclette rouge *

Publié le par Essel

La bicyclette rouge / Kim Dong Hwa (2003)


Un facteur, chevauchant sa bicyclette rouge, nous relate ces plaisirs minuscules, ces anecdotes qui peuplent son quotidien lors de ses tournées, bordées de gens pleins d'humanité et de générosité, comme ce vieillard qui ajoute une pierre devant chez lui à chacune de ses pensées pour sa femme. Parfois, il nous laisse entrevoir une réalité sociale, comme ce marché qui se tient tous les cinq jours entre les riches gens de Sédong, anciens citadins profitant d'une villégiature à la campagne, et acheteurs aimant marchandé par jeu, et les gens de Yetdong, vendeurs pour lesquels le marché est vital.

N'excédant chacune pas plus de deux à quatre planches, ce sont ainsi 30 histoires du village de Yahwari, histoires de fleurs, de pères, de mères, de bonheur, de gens de là-bas, que nous narre ce manhwa (soit un manga coréen, dont le sens de la lecture nous est familier, et les illustrations en couleurs). Dans l'esprit de L'homme qui marche de Jirô Taniguchi, le charme bucolique de ce manwha peut enthousiasmer les plus poètes d'entre nous, autant que déplaire à ceux pour qui la perfection, n'étant pas de ce bas-monde, irritera. Une touche de beauté et de bien-être dans ce monde à la course effrénée.

Publié dans Mangas

Commenter cet article