Le socialisme et les intellectuels *

Publié le par S. L.

Le socialisme et les intellectuels / Paul Lafargue


Dans cette conférence faite en 1900 au groupe d'étudiants adhérents au Parti Ouvrier Français, qu'il a lui-même fondé avec Jules Guesde 20 ans auparavant, Paul Lafargue montre le degré de soumission des intellectuels à la classe bourgeoise dominante qui a conduit à sa prolétarisation. En effet, la bourgeoisie capitaliste ne s'est pas contentée d'acheter la main d'oeuvre, d'assouvir à l'esclavage l'ouvrier au service de la machine, elle a aussi utilisé les ressources naturelles de l'intelligence et de la créativité : ainsi, elle a fait en sorte que la propriété matérielle et la marque de fabrique soient protégées par la loi, alors que l'inventeur, travaillant pour telle entreprise, se voyait confisquer son invention en son nom, et des artistes et écrivains comme Balzac n'étaient plus là en revanche pour voir leur propriété intellectuelle tomber rapidement dans le domaine public, sans plus en faire profiter leurs héritiers, mais les éditeurs et les industriels les reproduisant.

Paul Lafargue dresse en 1900 un constat sévère sur ces intellectuels qui ont cru tirer leur épingle du jeu en ne s'opposant pas au capitalisme montant, lequel écrasa tout sur son passage, petits artisans et commerces, ouvriers, artistes, écrivains, enseignants et chercheurs, leur laissant les miettes lorsqu'ils ne lui étaient d'aucune utilité. Et pour ceux qui leur sont utiles, les hauts postes et les médias. Un siècle plus tard, qui est dans la rue ? Les intermittents du spectacle, les enseignants, les chercheurs, les salariés d'entreprises délocalisées, les lycéens : ce discours garde hélas une grande partie de son actualité. Rien ou presque n'a changé...

Biographie de Paul Lafargue


LAFARGUE, Paul. -
Le socialisme et les intellectuels. - Pantin : Les bons caractères, 2004. - 43 p.. - ISBN : 2-915-727-04-X : 2,50 €.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article