Le complexe d'Oedipe *

Publié le par Essel

Le complexe d'Oedipe / Roger Perron, Michèle Perron-Borelli

Freud - complexe d'Oedipe - ethnologie - sexualité - relation enfant-parent

Quelle est la définition donnée à ce fameux complexe mis à jour par Freud ? Complexe d'Oedipe (expression apparue en 1910) : "une organisation fantasmatique pour l'essentiel inconsciente, parce que refoulée," (p. 5) qui consiste à désirer le parent de l'autre sexe (amour) et à se montrer hostile envers le parent de même sexe (jalousie). Ce complexe doit son nom à Oedipe Roi de Sophocle, la pièce célèbre qui l'illustre le mieux, et ce deux millénaires avant la découverte de la psychanalyse.
Touchant au tabou de l'innocence de l'enfant, le complexe d'Oedipe, que Freud commença à évoquer dès 1897, fut beaucoup décrié. Quelques décennies plus tard, la thèse de l'universalité de l'Oedipe trouva pourtant de nouveaux fondements dans le courant de pensée structuraliste et mit en évidence une loi fondamentale, qui selon Claude Lévi-Strauss, règle toute structure sociale : la prohibition de l'inceste. Ainsi, "toute communauté humaine" est "conduite à se structurer sur deux données fondamentales, qui concernent la différence des générations et la différence des sexes."(p. 14).
Jung avait proposé le corrollaire du "Complexe d'Oedipe" du petit garçon : le complexe d'Electre de la fille. Mais selon Freud, c'est chez le petit garçon que le complexe est le plus fort, puisque l'enfant, fille ou garçon, à sa naissance, distingue
des non-mères la mère, qui lui donne le sein, dont il reconnait la voix, qui le rassure. Pour la fillette, le complexe ne naîtra qu'après : "les désirs incestueux du garçon pour sa mère restent dans la continuité de ce lien primitif, tandis que la fille doit d'abord se défaire de son attachement exclusif à la mère, avant de pouvoir reporter sur le père ses désirs incestueux" (p. 45).
Le complexe connaîtra d'ailleurs son acmé vers l'âge de 3-4 ans, quand inconsciemment l'enfant voudra chasser le père (ou la mère) du lit, et prendre sa place aux côtés de la mère (ou du père). Simultanément, il découvre la différence entre les deux sexes et commence à être en proie à un autre complexe, celui de la castration...

Un petit Que sais-je ? accessible et complet. Pour aller plus vite, vous pouvez lire aussi la page suivante : http://www.oedipe.org/fr/oedipe

PUF, 1994. - 128 p.. -(Que sais-je ; 2899).

Publié dans Philosophie

Commenter cet article