Tango **/ Elsa OSORIO (2007)

Publié le par Essel

Titre original : Cielos de Tango, traduit de l'espagnol (Argentine)



 

De passage à Paris, Luis, argentin, va au Latino voir les Français danser le tango et repère tout de suite Ana, qui le danse divinement bien, bien qu’elle exècre l’Argentine, terre de ses aïeux dont son père ne garde que de mauvais souvenirs. De fil en aiguille, Luis lui propose de co-écrire avec lui un scénario sur le lien qui unit leurs ancêtres au tango. Ils font débuter cette fresque familiale à la fin du Xxe siècle, aux amours contrariés par des clivages sociaux, sur fond de tourmente populaire. Le tango, naissant et vivant dans les maisons closes et les quartiers populaires de La Boca, est alors méprisé par la bourgeoisie, tandis qu’il s’exporte et devient à la mode dans tout Paris…


Roman polyphonique, Tango mêle avec brio la voix des vivants et des morts, celle du Tango personnifié, les espaces entre l’Argentine, Paris, Biarritz et l’Espagne, le temps présent de cette idylle naissante et celles passées ou contrariées de leurs ancêtres, tous violemment animés par la passion du tango. Sensualité, militantisme, mariage d’intérêt et passions étouffées m'ont fait préférer de beaucoup les récits appartenant au passé aux interruptions du présent.

 

Lire aussi l'article sur le site du tango argentin et sur celui très complet... de L'Humanité.


OSORIO, Elsa. – Tango / trad. de l’espagnol (Argentine) par Jean-Marie Saint-Lu. – Métailié, 2007. – 418 p.. – ISBN : 978-2-86424-596-4 : 22 €.

Commenter cet article

jos du livrophile 01/02/2007 13:15

Comme cela faisait longtemps que je le voyais sur ton blog, en le voyant chez mon distributeur, j'ai tt de suite tilté et l'ai passé sous le bras... Eh bien, j'ai énormément aimé, c'est violemment sensuel, les évocations historiques sont passionnantes, donc : un grand MERCI !

Essel 01/02/2007 16:32

C'est moi. Cela me fait plaisir de susciter ces envies de lecture.

beatrix delarue 31/01/2007 15:23

Bonjour Essel..ça fait plaisir de te retrouver après ce petit moment d'absence..

Essel 31/01/2007 17:24

Merci, c'est sympa. Mais du coup, j'ai du pain sur la planche, car j'ai des critiques en retard... Je vais de craquer et d'acheter 3 romans en librairie : le dernier Paul Auster, Henry et June d'Anaïs Nin et Extrêmement fort et incroyablement près de Jonathan Safran Foer.