Natures mortes des XVIIe et XVIIe sicèles

Publié le par S. L.

Natures mortes des XVIIe et XVIIIe siècles / André Fisch, Agnès Raynaud

La représentation des natures mortes, objets usuels, vaisselle, fruits, légumes et fleurs, connut son âge d’or aux XVIIe et XVIIIe siècles. Après un bref historique, les auteurs s’attachent à montrer l’évolution des pratiques anciennes aux nouvelles, avec force conseils sur les supports, le choix des pinceaux et le mélange des couleurs. Suivent huit exercices illustrés de tableaux à copier parmi les grandes écoles de peinture, soit en entier, soit en détail, émaillés de conseils d’atelier. En fin d’ouvrage un lexique.
FISCH, André, RAYNAUD, Agnès. – Natures mortes des XVIIe et XVIIIe siècles. – Dessain et Tolra, 2006. – 72 p. : ill. en coul. ; 21*29 cm. – (L’atelier du copiste). – ISBN : 2-295-00066-1 : 14,90 €.

Publié dans Arts

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article