Intentions d'achats en librairie - bis

Publié le par Essel

La suite...
La Bibliothèque, la nuit
Alberto Manguel

L'histoire de l'amour
Nicole Krauss

Les nouvelles
Katherine Mansfield

Tropique du Capricorne d'Henry Miller
et ses autres romans
(Maurice Nadeau m'a donné envie de le lire !)
Chéri et tous les autres romans de Colette dont je ne connais que Le Blé en herbe.
Des fleurs pour algernon de Daniel Keyes
L'Heure et l'ombre de Pierre Jourde
 

King Kong Théorie de Virginie Despentes (critique des Inrocks)

La chair et l'ombre de Robert Holdstock (vu sur une webzine)
 

Cahiers de la guerre et autres textes de Marguerite Duras (conseillé par Les Inrocks, Le Monde, Magazine littéraire, etc... : les officiels)
 
Je suis un écrivain de Gilbert Gallerne
 

Contretemps de Bernardo Toro (un lecteur du blog m'a contacté par mail pour me conseiller celui-ci en lieu et place du médiatique Les Bienveillantes)
La guerre des mondes de Wells H G
 
La pleurante des rues de Prague
 Nuit-d'Ambre
 Jours de colère
 Chanson des mal-aimants de Sylvie Germain
La Main gauche de la nuit
et Les Dépossédés d'Ursula Le Guin
Festins secrets - Prix Renaudot des Lycéens 2005 de Pierre Jourde
 
Le responsable des ressources humaines d'Avraham-B Yehoshua
 
Les Errances Druon de Claude Louis-Combet
 



Publié dans Humeurs

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F
Sur cette liste là tu peux aller voir sur mon blog, avant de faire tes achats pour te donner un premier aperçu,, l'article sur le livre La bibliothèque la nuit : www.leslecturesdeflorinette.com/article-5146796.html et l'article sur Contretemps (qui m'a été également conseillé par un lecteur)www.leslecturesdeflorinette.com/article-5109612.html
Répondre
E
Merci ! Il me semblait d'ailleurs avoir été influencée par ta critique de La bibliothèque la nuit.
A
Eprouvez-vous le besoin de posséder, d'acheter les livres que vous lisez (je pense alors aux considérables sommes investies...). Mon mari me reproche de trop thésauriser, d'être guettée par la collectionnite, mais je n'aime pas trop emprunter les livres, ou du moins, je me sépare à regret de ceux que j'ai aimés. Finalement, je finis par les acheter quand même. Ils dorment sur une étagère sans que je les ouvre forcément pendant longtemps, mais leur présence m'est indispensable. N'est-ce pas déraisonnable?<br /> Comme je vois que vous vous êtes fait un programme de lecture (et d'achat, donc) très précis et méthodique, fonctionnez-vous quand même parfois au coup de coeur? Moi je ne fonctionne que comme cela.<br /> En tout cas, félicitations pour ce programme ambitieux, éclectique.<br />  
Répondre
E
Lorsque j'ai aimé, je garde, et ma bibliothèque se remplit. Lorsque je lis les 30 ou 50 premières pages d'un livre qu'on m'a prêté ou que j'ai emprunté, en sentant qu'il va me plaire, je l'achète pour avoir chez moi celui qui m'a procuré du plaisir à sa lecture. En revanche, quand j'ai été déçue, je donne à la bibliothèque ou je vends par le biais d'Amazon ou de Gibert Joseph à Paris. Je ne m'encombre plus avec ceux qui m'ont moyennement plus, que je ne relirais pas, ou que je ne conseillerais pas avec enthousiasme.J'ai plusieurs manières d'acheter : par coup de coeur, bien sûr, par objectif pour un voyage (ex. : littérature latino-américaine, américaine), et par influence (critiques dans la presse spécialisée et sur les blogs). Voilà. Je te comprends donc tout à fait.