Belle-mère, belle-fille *

Publié le par S.L.

Noyau familial - relation parent-enfant - descendance - condition féminine

Belle-mère, belle-fille : un mariage à trois / Lalie Walker

Un homme que se disputent deux femmes : la mère, qui lui a tout donné, et qui, vieillissante, ressent un immense vide dans sa vie maternante, la belle-fille qui veut construire son propre foyer et se sent coupable de ne pas mieux accepter cette belle-mère qui range ses placards et récure l'évier qu'elle doit juger sale ou mal rangés, et la culpabilise dans l'attente de petits-enfants. Un cliché vu et entendu qui a la peau dure mais qui survit au travers des générations.
Extraits :
"Ces fils qui les font mères sont parfois les seuls hommes qu'elles aimeront pleinement." (p. 114)
"Quelles sont les conséquences dans la vie du fils, quand le père est absent ou mort, la mère affaiblie, malade ou dépressive, et qu'elle lui demande de tenir la place de l'homme de la maison et de prendre soin d'elle ? La confusion des places généalogiques transparaît ici quand l'enfant devient en quelque sorte le parent ou l'égal générationnel de l'un de ses parents." (p. 87)
A l'appui d'exemples et de témoignages, l'auteur, psychothérapeute, commence par analyser les différentes raisons du malaise possible dans une relation entre belle-mère et belle-fille, avant de remarquer combien les cas positifs, rares, ne font jamais parler d'eux. Elle remet en perspective cette relation à laquelle aujourd'hui on attache beaucoup d'importance à travers l'Histoire et le poids de la société, de la descendance et de la maternité. Elle évoque à ce propos les enjeux fondamentaux, sociaux et culturels, qui régentent un noyau familial avant que l'arrivée d'une belle-fille ne vienne les perturber.
Intéressant.

Commenter cet article