Paris : balades *

Publié le par S.L.

Paris : balades


Le Guide du Routard nous promène dans Paris à travers 24 balades thématiques :

le Paris gallo-romain, le Paris médiéval (île de la Cité, rives gauche et droite), le Paris de l'alchimie et de l'ésotérisme, la prise de la Bastille et la révolution dans le marais, la révolution française au quartier latin, la révolution française au Palais-Royal, et enfin autour du Louvre et des Tuileries, le Paris égyptien, la Commune de Paris à Montmartre, le Paris des écrivains, le Paris coquin et libertin (chacune des deux rives), le Paris des passages les plus insolites et mystérieux, le Paris criminel, glauque et morbide (deux circuits), le Paris existentialiste, le Paris de la Bohème, à travers l'architecture contemporaine (3 circuits), le Paris asiatique, Mai 68 au quartier latin, Paris et le cinéma : Montmartre.

Pour chacune de ces balades est donné le kilométrage, le temps estimé, un plan, des adresses où s'arrêter manger ou boire.

J'ai testé pour vous hier...

Le matin, le Paris des passages les plus insolites et mystérieux :
Ce circuit, longeant le boulevard de Sébastopol, commence par des quartiers populaires du 10e puis du 2e arrondissement, que je n'avais jamais eu l'occasion de parcourir auparavant. Ces passages, contrairement à ce à quoi je m'attendais, ne sont ni toujours couverts, ni attirants, ni même parfois visibles : ils relient une rue à une autre en passant par ou sous des immeubles (passage du Désir, passage du Marché-Saint-Martin, passage Basfour, passage Lemoine, le curieux passage Sainte-Foy, passage de la Trinité, le passage des Dames-de-Saint-Chamond avec son bel hôtel du XVIIIe siècle, sous lequel on aurait hésité à passer s'il n'y avait eu les indications du Routard, etc...). En revanche, ils nous invitent à découvrir une intense activité populaire, en général immigrée : le Little India parisien dans le passage Brady, le passage du Caire (ancienne Cour des miracles) et l'activité fébrile du Sentier. En fin de balade, vers l'hyper-centre, les deux passages les plus "soignés" : le charme du passage du Bourg-l'Abbé et le grand et beau passage du Grand-Cerf ayant lui un peu perdu le sien, de charme.

L'après-midi (après de copieuses et succulentes pâtes en forme de raquettes (racchette) au pesto chez Pastapapa 94 rue Saint-Denis, mais des serveurs désagréables), les trois quart du Paris des écrivains :
Comme pour le premier, il faut une bonne dose d'imagination pour arpenter ce long trajet en ayant à l'esprit les indications du guide ! Plus rien bien sûr n'est demeuré tel qu'auparavant. Cela permet d'attirer l'attention sur des maisons, des rues, d'élever notre regard vers des étages derrière lesquels autrefois se mouvaient Apollinaire, Aragon, André Breton, André Gide, Paul Claudel, Gertrude Stein, Hemingway, Francis Scott Fitzgerald, William Faulkner, Pascal, Verlaine, Alfred Jarry, etc... A ne pas manquer : la devanture de la librairie Le Pont traversé rue de Vaugirard.

Au final, voici une façon bien agréable de varier nos points de chute dans la capitale... et de faire travailler notre imagination !
La prochaine fois, je prendrai quelques photos de ces circuits. Et au fil de mes promenades, je continuerai à alimenter cet article.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article