Les hommes à terre ** / Bernard Giraudeau

Publié le par S.L.

Une agréable surprise


Cinq nouvelles qui sentent l'embrun, le départ, le voyage, la solitude, le désir d'une femme.
Un vieil homme sait qu'il va mourir. Sa femme lui prépare sa valise : leur fils l'a invité à l'accompagner Hô Chi Minh-Ville, un Saïgon que le père trouve changé depuis la guerre. Enfin, pas tant que cela...
Une mère brise sa solitude avec un marin. Mais sa fille de treize ans sent son corps s'éveiller, et le temps de l'innocence est passé...
Billy n'est pas un marin comme les autres, il est tendre et compréhensif, même avec les prostituées. C'est peut-être ce qui le perdra...
A Lisbonne, Diego l'Angolais mêle visible et invisible, rêve et réalité. Il suffit d'y croire...
A La Rochelle, Pierre raconte l'amour d'Ange et de Jeanne, qui vient de mourir et qu'il est venu enterrer.

J'avoue avoir reculé le moment d'ouvrir ce petit livre que l'on m'avait transmis. Un sot préjugé qui a éclaté : Bernard Giraudeau écrit bel et bien, et même très bien. Ses phrases sont courtes, belles, l'émotion tombe juste, il la déniche au coeur des tabous, parfois crûment.
Une fois à terre, le marin se meurt. Mais c'est surtout de solitude et de besoin d'amour dont ces nouvelles parlent. Bernard Giraudeau évoque ainsi le sexe et l'amour tout à tour avec délicatesse ou avec rudesse, tantôt avec le point de vue d'une femme tantôt avec celui d'un homme. Une découverte.

Commenter cet article