La grippe aviaire

Publié le par S.L.

La grippe aviaire

Devant la panique générée par la sur-médiatisation de la grippe aviaire, dont l’OMS guette la pandémie dans les années à venir, Milan sort un numéro spécial, étayé par les points de vue de différents spécialistes et philospophes, consacré à ses symptômes, les risques de contagion vers l’homme et les mesures prises par le gouvernement français jusqu’en 2007. Un petit documentaire émaillé de chiffres réels, de statistiques et d’infographies, qui éclaire le sujet, sans pour autant nous rassurer.

La grippe aviaire. – Milan, 2006. – 66 p. : ill. en coul.. – (Les Clés de l’actualité hors-série ; 14). – ISSN : 1167-9883 : 5,30 €.

Publié dans Sciences et techniques

Commenter cet article

akkache nasreddine 05/11/2007 21:02

CE N EST PAS SANS FIERTE MAIS EGALEMENT AVEC BEAUCOUP DE PEINE QUE JE ME SUIS PERMIS APRES UNE LONGUE PERIODE D HESITATION DE VOUS INTERPELLER SUR UN CERTAIN NOMBRES DE COQUILLES "DOUX EUPHEMISME" POUR QUALIFIER LES FAUTES D ORTHOGRAPHE QUE J AI PU RELEVER LORS D UNE PREMIERE LECTURE DE VOTRE RESPECTE OUVRAGE ACADEMIQUE  LE PETIT LAROUSSE DE      L   HISTOIRE DU MONDE EN 7000 DATES ( IMPRIME EN 2006 A TOURS). C EST AINSI QUE LE MOT MILLION PREND TANTOT UN S AU PLURIEL TANTOT IL EN EST PRIVE ( PAGES 10, 11 ET 13). NIZAMI DJEDID AU LIEU DE NIZAMI EL DJEDID ( PAGE 462).SI CE GENRE     D ERREURS EST ADMISSIBLE IL N EN EST POINT DE CELLES RELATIVES AUX FAITS HISTORIQUES. C EST AINSI QUE JE BONDIS PRESQUE EN APPRENANT QUE BEN-BELLA EST LE FONDATEUR DU FLN. SANS REMETTRE EN DOUTE LA BONNE FOI DU REDACTEUR, JE L INVITE A REFAIRE UNE LECTURE DES EVENEMENTS EN                    S ABREUVANT  SI POSSIBLE A LA BONNE SOURCE POUR EVITER DE TELLES CONTREVERITES. ET LA J INDIQUERAI QUE LE FLN EST L OEUVRE D UN GROUPE APPELE COMMUNEMENT LES "22" QUI SE SONT REUNIS FIN MAI 1954 A CLOS SALEMBIER (ALGER) ET A LAQUELLE NE PRIT PAS PART BEN-BELLA POUR LA SIMPLE RAISON QU IL SE TROUVAIT A CETTE EPOQUE EN EGYPTE. ENFIN JE SOLLICITE VOTRE LONGANIMITE ET VOTRE COMPREHENSION POUR NE PAS AVOIR UTILISE TOUT AU LONG DE CE TEXTE LES SIGNES QUI TRADUISENT  DE L ORIGINALITE DE LA LANGUE FRANCAISE QUE NOUS AVONS EN PARTAGE A SAVOIR : LES ACCENTS, LES CEDILLES, LES APOSTOPHES POUR LA SIMPLE RAISON QUE LE CLAVIER DE MON ORDINATEUR EST ANGLOPHONE. REMERCIEMENTS ET SALUTATIONS DISTINGUEES.

Essel 05/11/2007 21:32

Pourquoi avoir mis ce commentaire ici ? Déjà ceci ne concerne pas l'ouvrage en question.Ensuite pourquoi ne pas s'adresser directement à la maison d'édition Larousse ou à l'auteur ?Bien à vous,Essel