Nouvelle solitude *

Publié le par S.L.

Nouvelle solitude / Jacques Schlanger


A dire vrai, je m'attendais à un véritable essai philosophique sur la solitude. Ce qui ne me semble pas tout à fait être le cas, ou du moins, pas dans le sens où je l'entendais. Car la solitude, ici, n'est que la condition sine qua none d'une méditation sur la vie. L'auteur choisit ainsi de nous faire partager son expérience personnelle, individuelle, dont il tire des conclusions universelles.
Il commence donc son essai par une apologie de l'écriture, par son propre plaisir à noircir des pages de ses idées. Quelques chapitres plus loin, il parle de sa conversion de l'état de croyant juif à celui d'athée. Aux chapitres suivants, dont les témoignages sont de plus en plus bouleversants, il évoque tour à tour l'amour d'un père pour son fils, l'amour de soi, l'espoir en l'humanité de l'autre, achevant tout naturellement par sa peur de vieillir plutôt que de mourir.
Une introspection qui a trouvé plus d'un écho en moi.

SCHLANGER, Jacques. - Nouvelle solitude. - Métailié, 2006. - 105 p.. - (Suites essais ; 13). - ISBN : 2-86424-579-5 : 9 €.

Publié dans Philosophie

Commenter cet article