Quand je serai roi /Enrique Serna (2009)

Publié le par S.L.

Titre original :  Uno sonaba que era Rey (Mexique, 2000)


Le Nopal, c'est le chef d'une bande de gosses de treize ans, shooté à la colle et gagnant quelques pièces en lavant les pare-brise aux feux rouges. C'est le fils de Carmen, pieuse repentante de ses ébats infâmes révolus avec son mari Jorge Osuna. Marquitos, lui, est un enfant hors du besoin, fils du riche directeur d'une station de radio "populaire" lequel organise un concours d'"enfants héros". On n'imagine pas ce que peuvent faire des parents et des enfants pauvres pour obtenir le million de pesos, ni ce qu'un gosse de riche désoeuvré peut faire avec la belle carabine de son père...  

Une peinture féroce de la société mexicaine, où aucun personnage n'est épargné, chacun prêt à la pire bassesse dès qu'il y a un peu d'argent en jeu. Un roman dur et grinçant.

"Inhaler. Protégé par un scaphandre en plastique, Jorge Osuna plonge son visage dans les eaux laiteuses de la colle. Les mains qui tiennent la poche de glu médicinale mollissent, vaincues par une tiède lassitude, comme si des brins de laine se répandaient dans les veines." (incipit, p. 11)


SERNA, Enrique. – Quand je serai roi / trad. de l'espagnol (Mexique)par François Gaudry. - Métailié, 2009. – 263 p.. – ISBN 978-2-86424-675-6 : 18 €.

Mexique - enfance - médias.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

cynic63 02/04/2009 18:33

J'ai adoré ce roman. C'est à la fois flamboyant, déprimant, ironique...Bref, je me dis qu'il y a vraiment beaucoup de choses dans ce livre.