Hiver arctique **/Arnaldur Indridason (2009)

Publié le par S.L.

Titre original : Vetrarborgin (Islande, 2005)

Baignant dans son sang, les cheveux collés au givre, un petit garçon de dix ans, d'origine thaïlandaise, est retrouvé assassiné au bas de son immeuble. Aussitôt le commissaire Erlendur et ses deux collègues vont enquêter dans son école, théâtre de rivalités nourries par la xénophobie aussi bien de la part d'élèves que de quelques professeurs. 

"L'image du corps d'Elias allongé sur le terrain de l'immeuble lui vint à l'esprit, entraînant immédiatement celle, ancienne, d'un autre petit garçon qui, des années plus tôt, avait péri dans une tempête déchaînée. C'était son frère, âgé de huit ans. Ce ne fut qu'alors, au moment où il se trouva plongé dans la tranquillité nocturne de sa salle à manger, seul avec lui-même qu'il comprit combien la découverte du petit garçon au pied de l'immeuble l'avait ébranlé." (p. 95) 
   
On ne présente plus cet auteur islandais qui rafle des prix pour chacun de ses polars venus du froid, et que chaque année maintenant on attend avec impatience, tout excité, certain d'être emporté par une nouvelle intrigue captivante. Après  
 
    2005 La Cité des jarres *
    2006 La Femme en vert **
    2007 La Voix **
    2008 L'Homme du lac ***

voici, parallèlement à la vie privée du commissaire et de ses deux collègues avec qui on se familiarise un peu plus à chaque fois, une histoire tragique, celle de la mort de l'innocence-même, d'un enfant gentil, studieux et adorable, qui va nous faire plonger cette fois au sein des préjugés raciaux et surtout xénophobes qui minent le petit territoire de l'Islande. Les deux pistes suivies sont l'une et l'autre horribles, puisque la cruauté d'un tel meurtre tend à supposer des motivations racistes ou pédophiles pour l'expliquer.
Un polar à vite aller chercher par ce grand froid, pour le lire sous la couette. 

A lire aussi l'article de Cuné

INDRIDASON, Arnaldur. – Hiver arctique / trad. de l'islandais par Eric Boury. – Métailié, 2009. – 334 p.. – (Bibliothèque nordique). - ISBN 978-2-86424-673-2 : 19 €. 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

dasola 26/06/2009 17:54

Bonjour, en regardant le nombre d'étoiles que tu as mis pour chacun des romans d'Indridason, j'aurais mis 3 pour la cité dse jarres et la dame en vert seulement 1 pour l'homme du lac qui m'a très moyennement plu (et je ne suis pas toute seule). Quant à l'hiver arctique, un roman à lire et à conseiller. C'est plus un drame qu'un roman purement policier. Indridason a beaucoup de talent.

sylvie 18/03/2009 18:40

d'accord, je note:)

sylvie 12/03/2009 15:52

honte à moi, pas ecore ouvert un de ses bouquins.. Mais bon, là, tu met le paquet, je crois que je vais en tenter un, allons-y pour la cité des jarres:)

S.L. 18/03/2009 18:16


"La Femme en vert" plutôt si tu n'as encore rien acheté ou emprunté.


pom' 04/03/2009 16:29

jusqu' a présent mon préféré( des 3 premiers) est la femme en vert mais je vois que l'homme du lac à 3 étoiles, je note

S.L. 18/03/2009 18:15


Oui, je partage ton avis. "La Femme en vert" est très intense. Mais "L'homme du lac" m'a vraiment plu aussi, en particulier son côté "Histoire".


Yv 14/02/2009 15:16

Bonjour, je n'ai pas encore lu celui-ci mais je le note parce que la série des Erlendur est pariculièrement plaisante.