Au rebond *à**/Jean-Philippe Blondel

Publié le par S.L.

Que faut-il faire lorsque son pote du basket ne donne plus signe de vie depuis quinze jours et ne met même plus les pieds au lycée ?  A sa grande surprise, c'est sa mère, infirmière vivant seule avec lui dans la cité, qui l'encourage là aller faire le guet devant chez son ami, à 23 heures, dans son quartier résidentiel, pour savoir ce qui se passe. Et ce qu'il se passe, c'est justement que Christian et sa mère Hélène n'ont jamais eu autant besoin d'être épaulés...

"Dès que j'ai la balle, les mêmes sensations. Du plaisir. De l'excitation. J'essaie de ne pas réfléchir à tout ça, mais j'y pense quand même. Pourquoi est-ce que j'aime autant me sentir maître de cette balle, la sentir obéir à mes impulsions et aux ordres que lui donnent mes doigts ? Et là, les deux pas, la feinte sur la gauche, le panier qui approche, l'impulsion - l'impression pendant deux secondes que cela ne s'arrêtera pas, qu'on décollera, qu'on dépassera le panier, qu'on montera jusqu'au plafond, ce plafond qui s'ouvrira pour laisser passer le corps en apesanteur, c'est ça, en apesanteur, loin de tous les soucis terrestres - et puis soudain, réintégrer son enveloppe, apercevoir droit devant le filet et les adversaires qui tentent d'attraper la balle, mais la balle, elle est mienne, regardez comme elle m'obéit - elle touche le rectangle situé derrière le panier avec douceur et redescend dans le filet avec une certaine lenteur, avec quelque chose comme de l'abandon. Je me demande si les filles, quand elles se couchent à côté d'un garçon, avant que le garçon ne soit monté sur elles, si les filles, donc, connaissent le même soulagement. Si elles se glissent sous les draps avec autant de grâce que la balle dans le panier." (p. 14) 

Excellente impression pour ce premier titre lu dans cette collection de romans pour ados. L'intrigue évoque un quotidien possible, qui colle à une réalité vécue, tout comme les relations entre les mères et leur fils, le ton est juste, c'est bien écrit, les dialogues font mouche. Un roman optimiste qui évoque la solidarité face aux aléas de la vie.  

BLONDEL, Jean-Philippe. - Au rebond. - Actes sud junior, 2009. - 99 p.. - ISBN 978-2-7427-7969-7 : 9 €.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

sylvie 16/05/2009 10:42

j'ai bien aimé, sans plus... ceci dit,j'ai trouvé que  la métaphore sportive était utilisée avec intelligence et émotion.

laconteuse 08/02/2009 17:25

Tu m'as donné envie de lire ce livre ^^ Je le rajoute donc à ma LAL (avant de le mettre dans ma PAL ^^)

Mireille 28/01/2009 17:00

Je viens juste de l'inscrire pour une prochaine commande.

S.L. 29/01/2009 13:40


Tu as bien fait ! 


Florinette 23/01/2009 21:29

À force de ne lire que des billets enthousiastes, j'ai très très envie de le découvrir !

S.L. 29/01/2009 13:40


Enfin de la bonne littérature pour ados, positive et constructive.


saxaoul 23/01/2009 16:11

J'ai adoré ce livre !

S.L. 29/01/2009 13:39


En effet, je viens de lire ta critique !