La ronde de nuit * / Agustina Bessa-Luis

Publié le par S.L.

Est-ce un vrai ou un faux ? C'est la question qui tourmente la famille Nabasco, de grands bourgeois portugais qui possèdent un exemplaire de ce Rembrandt. Et plus particulièrement Martinho qui ne cesse d'interpréter La Ronde de nuit en fonction de l'Histoire et de sa propre histoire, élevé par sa grand-mère Maria Rosa, qu'il chérit plus que tout au monde, marié par elle avec Judite, sans fortune, livrée à elle-même suite à l'assassinat de sa mère et l'emprisonnement de son père...  

Ce n'est pas la première fois qu'un tableau inspire un roman. Ici il donne un sens à la vie du protagoniste que n'anime aucun autre désir, aucune passion. A sa destruction par une femme jalouse, l'homme ne survivra pas. La belle plume d'Agustina Bessa-Luis nous envoûte durant toute la première partie du roman, avant que l'intrigue ne devienne
quelque peu redondante dans les  multiples va-et-vients temporels. 

BESSA-LUIS, Agustina. - La ronde de nuit / trad. du portugais par Françoise Debecker-Bardin. -Métailié, 2008. - 317 p.. - (Bibliothèque portugaise). - ISBN 978-2-86424-664-0 : 23 euros.

Commenter cet article

Chris 15/02/2009 13:01

fASCINé a la fois par la peinture et la littérature, (l'art pluriel/ disait barthes)...surtout les romans où les tableaux s'animent...(nouvelles de gogol_poe..) ...j'ai bcp apprécié ce roman...je vien aussi de lire un roman contemporain entierement hors des sentiers où il était question d'1 tableau d'eduard manet... anecdotique, mais porte un regard different sur le thème. cf" le miel des frelons" editions persée.... lien.......http://www.editions-persee.fr/beta/article2.php?sid=8359     bonne chance

Geisha Nellie 16/01/2009 00:04

J'adore quand il est question d'art visuel dans un livre  alors celui-ci devrait me plaire.

S.L. 21/01/2009 12:18


En fait le tableau imprègne la vie des personnages. J'espère qu'il te plaira car il n'est que décrit finalement.


cathe 15/01/2009 19:18

Je m'étais un peu perdue dans un précédent Bessa-Luis, aussi j'hésiterais à en commencer un autre ;-)  Surtout que tu as aussi eu l'air de te perdre dans ses "va-et-vient" !

S.L. 21/01/2009 12:16


Disons que la première partie m'a plue, mais c'est vrai qu'ensuite j'ai trouvé la construction du roman moins "efficace" puisqu'il y avait sans cesse des retours vers un passé dont on nous avait
déjà parlé en première partie.