L’homme dit fou et la mauvaise foi des hommes

Publié le par S.L.

L’homme dit fou et la mauvaise foi des hommes / Florent COUAO-ZOTTI

Dans les nouvelles de Couao-Zotti, voler, tuer, souffrir est le quotidien de ces africains dans un pays meurtri par le sida, aux relents de vaudou et de magie. Dans la première, un mari profane régulièrement la tombe de son épouse défunte pour la violer, encore amoureux, alors qu’il l’a tuée par accident, la battant tout son saoûl. Dans la seconde, un fou accompagné de sa petite fille fait la démonstration de ses pouvoirs de sorcier devant le maire et la police, condamnant le libéralisme et la mauvaise foi des hommes. Dans la troisième, une jeune fille met bas, seule, dans la saleté, l’enfant né d’un viol. Quelques minutes plus atrd, elle découvre que c’est son tuteur, son oncle qui l’a volée et qui lui a transmis le virus du sida. Etc…

Toutes ces nouvelles sont on ne peut plus affligeantes, noires, désespérées. Le courage m'a manqué pour lire les deux dernières…

Critique de mars 2004

COUAO-ZOTTI, Florent. – L’homme dit fou et la mauvaise foi des hommes. – Le Serpent à plumes, 2001. - 211 p. ; 17 cm. – ISBN  2-84261-307-4.

Commenter cet article

Gangoueus 21/10/2008 14:02

Je partage votre commentaire. J'ai quand même réussi à aller au terme de ce recueil.  Peut-être l'écriture d'un auteur qui prend du plaisir avec la langue française.