Au-delà des terres infinies / GENYÛ Sôkyû (2008)

Publié le par S.L.

Titre original : Chuin no hana (Japon, 2001)

Médium, Mme Ume a prédit sa propre mort, laquelle s'accompagne de phénomènes inhabituels qu'observe Sokudô, jeune bonze qui a la charge d'un petit temple dans les montagnes, sans en dire un mot, tandis que sa femme Keiko lui confie l'avoir consultée après sa fausse couche...

Sous-directeur du temple Fukujuji de la secte zen Rinzai-Myôshinji, Genyû Sôkyû a reçu en 2001 le prix Akutagawa (le Goncourt japonais) pour cette histoire tirée de son expérience personnelle de bonze. Il n'en faut pas moins pour susciter l'intérêt, mais ce court "roman" le fait vite retomber, ne dégageant rien de vraiment intéressant, ni au niveau de l'intrigue, ni au niveau de la réflexion spirituelle.

"Il s'était bien dit que s'il gardait fortement la conscience qu'il était bonze, tout devrait aller bien : plus de cauchemars et pas question d'envoûtement." (p. 57)

GENYÛ, Sôkyû. – Au-delà des terres infinies / trad. du japonais par Corinne Quentin. - Picquier, 2008. – 117 p.. – ISBN 978-2-8097-0014-5 : 12,50 €.

Publié dans Littérature japonaise

Commenter cet article

florinette 29/05/2008 12:02

C'est vraiment dommage, car j'aimais bien le résumé de l'histoire !!

S.L. 30/05/2008 12:30


Peut-être l'apprécieras-tu. Chaque livre peut trouver son lecteur.


Bookomaton 28/05/2008 22:12

La couverture et le sujet m'attiraient, mais votre critique dégonfle mon intérêt ;-) Je passe donc mon chemin, et m'attelle à d'autres lectures !!!

S.L. 30/05/2008 12:29


On hésite toujours à faire la critique négative d'un roman qui, du coup, ne trouve pas son lecteur.