Le portrait ***/ Nicolas GOGOL

Publié le par Essel

Traduit du russe par Elsa Triolet

Jeune peintre se consacrant tout entier à son art, vivant en ascèse, Tchartkov voit sa vie bouleversée lorsqu'il trouve dans le portrait angoissant qu'il vient d'acheter de quoi vivre dans le luxe pendant des années. Il ne rêve soudain plus que de gloire et de notoriété auprès de l'aristocratie... Dans une vente aux enchères, l'extraordinaire vivacité des yeux d'un portrait excite la foule jusqu'à ce que la curiosité de cette dernière ne soit piquée par le récit qu'un jeune inconnu leur conte sur son histoire...

Un même sujet, le portrait, est traité de manière différente par deux nouvelles de Gogol aux limites du fantastique. Le sujet de la première se révélera bien plus intéressant que celui de la seconde, qui semble en constituer plus ou moins l'explication mystique, mais qui
a peut-être inspiré quelque cinquante années plus tard Oscar Wilde pour son Portrait de Dorian Gray. Toujours est-il que le premier sujet traite de la condition d'artiste, et par-delà des conditions d'émergence de son génie : devient-on un peintre de génie en menant une vie de moine ? Est-on condamné au contraire à la médiocrité au regard de ses pairs si l'on cède aux sirènes de la gloire et des mondanités ? C'est ce questionnement que jugea intéressant Elsa Triolet, à tel point qu'elle proposa sa propre traduction de ces nouvelles, aussi fidèle que possible à la prose du célèbre écrivain russe.
A LIRE !!!

Lire aussi l'article de L'Humanité.


GOGOL, Nicolas.- Le portrait / trad. du russe par Elsa Triolet, postface de Marie-Thérèse Eychart. - Rambouillet : Société des Amis de Louis Aragon et Elsa Triolet, 2007. - 125 p.. - ISBN : 978-2-84109-690-9 : 9,50 €.

Société des Amis de Louis Aragon et Elsa Triolet
42, rue du Stade

78120 Rambouillet

Publié dans Littérature russe

Commenter cet article

Joelle 29/11/2007 09:30

Cela a l'air intéressant et en plus, en peu de pages, cela a l'air de poser des questions pousséses !