Les amants de la commune **/ Marc VIELLARD.

Publié le par S.L.




Janvier 1870. L’avenir de Marthe Mirchaset semble résolu : fille unique d’un riche banquier du Second Empire, elle semble promise à un beau parti, Paul, jeune comte de Bordes, étudiant en droit. Mais c’est sans compter avec l’amour, qu’elle rencontre au premier regard échangé avec Jean, qui défile aux côtés des révolutionnaires sous son balcon du boulevard Saint-Germain. Dès lors, Marthe met dans le secret Marie, sa vieille gouvernante, et, dans l’espoir de le retrouver, va assister en cachette à toutes les assemblées prônant le soulèvement du peuple. C’est chose bientôt faite. Quand sa conduite scandaleuse est connue, elle décide de tout quitter pour rejoindre ses nouveaux amis, parmi lesquels Louise Michel et Jules Vallès, dont elle a épousé les convictions, et aux côtés desquels elle défilera puis combattra pendant la Commune.

A le lire, on croirait ce roman social écrit au début du siècle dernier. Informations prises, il s’agit bien d’une publication de cette année 2005 de Marc Viellard, rédacteur en chef de l’Humanisme, auteur de nombreux essais sur la franc-maçonnerie et romancier. C’est que les portraits brossés de figures familières, l’intrigue historique, le souffle épique, tout semblait démontrer le contraire, tant ce roman donne l’illusion d’un classique que l’on aurait décidé de sortir de l’oubli et de rééditer (à noter sur ce point quelques coquilles orthographiques à déplorer). Un excellent roman donc, révélateur de cette période trouble sur laquelle les manuels d’histoire s’arrêtent trop peu.

VIELLARD, Marc. – Les amants de la commune. – Pantin : Le Temps des cerises, 2005. – 292 p.. – ISBN : 2-84109-506-1 : 20 €.

Commune – idéologie politique – amour – condition féminine – anarchisme – franc-maçonnerie – 1870-1914

Commenter cet article

ph 03/12/2005 11:53

Voici un roman policier qui pourrait peut etre interesser quelques personnes

http://lesfantomesdearundel.over-blog.com/