Dernier amour

Publié le par S.L.

Dernier amour / Christian GAILLY


Compositeur de musique contemporaine, Paul Cédrat assiste à Zurich à la représentation de l’une de ses œuvres par un jeune quatuor de musiciens talentueux. Anonyme dans une foule estivale et joyeuse peu réceptive à ce long mouvement répétitif et lugubre, il quitte peu après la salle et rejoint son hôtel, non sans mal. Car cette œuvre sifflée par le public n’est autre que le reflet de son état d’âme, depuis que les médecins lui ont annoncé sa mort il y a trois mois. Il lui reste deux jours. Pour ses dernières volontés, il a demandé à sa femme Lucie de quitter leur villa au bord de la plage pour qu’il puisse y vivre seul ses derniers moments. Mais, alors qu’il s’apprête à mourir, un malentendu fait entrer une dernière fois l’amour dans sa vie…

Christian Gailly nous fait effleurer ici l’émotion du « dernier amour», voire du dernier désir : dernières voitures (le confort de la mercedes et la bouffée d’oxygène de la décapotable), dernier amour (envie de regarder à la dérobée, envie de toucher), dernière bouchée de croissant, dernier morceau de musique… Et pour retranscrire la vision désillée du compositeur vis-à-vis de la non-réception de son œuvre, mais surtout les pensées de cet homme affaibli, amaigri, qui menace sans cesse de perdre connaissance, Christian Gailly refuse de finir ses phrases, les tronque, les reprend, les interrompt encore, faisant de ce roman un petit bijou fragile et mélancolique, qui nous imprègne de sa tristesse sans nous séduire tout à fait. Un peu décevant.

GAILLY, Christian. - Dernier amour. - Les éditions de Minuit, 2004. - 128 p. ; 14x22 cm. - ISBN : 270731885X : 2 €

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article