Farrago ****/ Yann APPERRY

Publié le par S.L.

Coup de coeur 2003


Homer Idlewilde, c’est tout un poème. Cet espèce d’Huckleberry Finn est le vagabond sédentaire de la petite ville de Farrago du fin fond de l’Amérique : il dort dans le tambour de la fonderie de son ami Elijah, évite le shérif, refuse de se laisser corrompre par le Révérend Poach, qui lui ne veut surtout pas le voir assister à sa messe, reste tétanisé à la vue des seins d’Ophélia au bordel, va boire un whisky à la décharge, chez son copain Duke, qui dit avoir vu un jour la lumière. Homer, sa lumière, il la voit lorsqu’il va consulter Fausto l’épicier, « le sage » du village, une première fois en l’entendant énoncer la phrase la plus belle qu’il ait jamais entendue : « La droite est le chemin le plus court entre deux points. » ; la seconde fois, après avoir écouté le drame de l’épicier, et avoir formulé un vœu, pressé par Fausto, en voyant passer une étoile filante : lui aussi veut vivre une histoire qui fasse de sa vie un destin…


On s’immerge avec délice dans cette atmophère d’Amérique profonde aux personnages pittoresques à la simplicité désarmante, aux histoires pleines de rebondissements et on ne peut plus invraisemblables. On sourit, on rit de ce conte du vilain petit canard, on pousse un ouf de soulagement pour son happy end après avoir cru que Cendrillon était définitivement partie à Hollywood à bord de la superbe limoursine du grand méchant loup. Bref, c’est un régal de suivre la transfiguration épique de ce héros à travers sa vision naïve et ahurie, mais pourtant si lucide de la vie. Ne passez donc surtout pas à côté de ce 4e roman d’Yann Apperry, un jeune auteur qui, s’étant vu récompenser par le Prix Médicis en 2000 pour "Diabolus in musica", avait fui le cirque médiatique en se réfugiant comme barman à Honolulu !


Prix Goncourt des lycéens 2003 (12 novembre 2003)

APPERRY, Yann. – Farrago. – Paris : Bernard Grasset, 2003. – 460 p. ; 23 cm.. – ISBN 2-246-61481-3 : 20 €.

Commenter cet article